Votre navigateur ne reconnaît pas les scripts.

chrn.be

Centre de Prise en charge des Violences Sexuelles - CPVS

Qu'est-ce qu'un CPVS ?Photo de la façade du CPVS

Le Centre de Prise en charge des Violences Sexuelles de Namur est un espace sécurisé et sécurisant disponible 24h/24 et 7j/7, pour toutes les victimes ayant subi, récemment, une agression sexuelle.

Hors du cadre hospitalier mais à proximité du service des Urgences, le CPVS est situé dans une maison chaleureuse qui dispose des équipements nécessaires pour que vous puissiez bénéficier de tous les soins et services dont vous auriez besoin après une telle agression (recommandation de l'OMS).

Vous serez accueilli.e par un.e membre de l'équipe qui sera à votre écoute pour une prise en charge gratuite et optimale (médicale, médico-légale, psychologique, policière et judiciaire).

A qui s'adresse notre CPVS ?

Le CPVS accueille toutes les victimes, sans distinction : les femmes, les hommes, les enfants, les membres de la communauté LGBTQIA+ mais aussi, les personnes de toute origine, quel que soit leur statut de résident.e légal.e.

Les proches sont également bienvenus au CPVS : ami.e, partenaire, parent, tuteur.trice, professionnel.le ou toutes autres personnes de confiance.

N’hésitez pas à contacter le CPVS pour obtenir un premier soutien, des explications et des conseils.

L’équipe pluridisciplinaire du CPVS est spécifiquement formée pour la prise en charge bienveillante des victimes de violences sexuelles :

  • Infirmier.ère.s légistes
  • Psychologues
  • Médecins : gynécologue, infectiologue, pédiatre, généraliste (mais aussi psychiatre, urologue, gastro-entérologue).
  • Inspecteur.trice.s des mœurs (si la victime souhaite porter plainte).
Dr Catherine DECARPENTRIE
Gynécologue
Dr Aude COUPE
Gynécologue
Dr Séverine NOIRHOMME
Infectiologue
Dr Camille MARLIERE
Infectiologue
Dr Caroline FOBE
Pédiatre
Dr Valérie DELPIERRE
Médecin Généraliste

Les premières 72h sont cruciales, c’est à ce moment-là que nous pouvons vous assurer la meilleure prise en charge des risques infectieux et les prélèvements médico-légaux. Pensez donc à apporter un maximum d’objets susceptibles de contenir des traces éventuelles de l’auteur.e (vêtements, draps, préservatifs, serviettes hygiéniques,... de préférence dans un sac en papier).

Si la violence sexuelle (viol ou une atteinte à votre intégrité sexuelle) a eu lieu :

  • il y a moins d’une semaine (phase aiguë) :
    • Présentez-vous au CPVS ou prenez contact par téléphone / mail.
    • Tous les soins nécessaires vous seront proposés.
    • Un dépôt de plainte pourra avoir lieu au sein du Centre.
  • il y a plus d’une semaine mais moins d’un mois :
    • Prenez contact par téléphone / mail avec le CPVS pour fixer un rendez-vous.
    • La prise en charge sera adaptée au cas par cas.
    • Vous serez ensuite réorienté.e vers d’autres professionnels psycho-sociaux compétents.
    • Un dépôt de plainte sera possible au Commissariat de votre choix, sur rendez-vous. Le CPVS vous épaulera dans cette démarche.

L’infirmier.ère légiste sera la première personne que vous rencontrerez dès votre entrée au CPVS.salle gynéco du CPVS

Il/elle vous expliquera les différents types d’aides que nous pouvons apporter au CPVS (rien n’est obligatoire, nous respectons vos besoins) :

  • Des soins médicaux : soins des plaies, prise en charge des vaccinations, administration de médicaments (antibiotique, pilule du lendemain, traitement post-exposition,…), dépistage (prise de sang et/ou frottis) et conseils médicaux.
  • Des examens médico-légaux : constat des lésions, recherche des traces biologiques et récolte des preuves nécessaires pour le dépôt de plainte.
  • Un soutien psychologique : écoute active, évaluation du risque de stress post-traumatique, informations relatives aux réactions après un événement bouleversant.
  • Un suivi : au niveau médical et psychologique.

Il/elle vous proposera également de déposer plainte et vous soutiendra dans cette démarche. Des inspecteur.rice.s des mœurs, spécifiquement formé.e.s aux techniques d’audition pour des faits de mœurs seront alors contacté.e.s. En fonction de la situation, ils/elles se déplaceront jusqu’au CPVS, dans un local spécialement aménagé, pour recueillir votre déposition.

Et après…

Vous serez invité.e à divers rendez-vous de suivi : auprès de nos psychologues et si besoin, chez nos médecins (gynécologue, infectiologue, pédiatre,…).

Si vous le souhaitez, nous pouvons maintenir un contact téléphonique régulier avec vous et/ou vous communiquer les coordonnées de personnes ressources en dehors du CPVS (SOS Enfants, le service d’accueil des Maisons de Justice en cas de dépôt de plainte, SOS viol, des psychologues privé.e.s…).

 

Rassurez-vous

Vos choix seront respectés à tout moment de la prise en charge :

  • Aucun examen n'est fait sans votre consentement.
  • Vous n'êtes pas contraint.e de déposer plainte, ni de raconter toute votre histoire.
  • Vous pouvez faire une pause ou interrompre le suivi à tout moment.

Vous avez la possibilité de vous faire accompagner d'une personne de soutien (partenaire, ami.e ou membre de la famille) pour vous soutenir tout au long de la prise en charge.

Vous bénéficiez de la gratuité de toute une série de soins.

Comment contacter le CPVS ?sonnette CPVS

  • En se rendant sur place, à l'adresse : Avenue Albert 1e, 143 à 5000 Namur
  • Par email : cpvs@chrsm.be
  • par téléphone : 081/ 72 62 62
  • Ligne de train : Gare de Namur
  • Lignes de bus : bus n°5 – Boulevard Mélot, quai de la station (C) : départ toutes les 15’ et arrêt devant le CHRSM.